Ressources génétiques Conduite d'élevage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conduite de l'élevage ovin au Moyen Atlas (Race Timahdite)

Conduite alimentaire

Le mode de l’élevage ovin pratiqué dans le Moyen Atlas est la conduite extensive sur parcours hors et sous forêt. Toutefois, on assiste à deux calendriers alimentaires, celui de la commune rurale Timahdite et l’autre de la commune rurale Aguelmouse.
A Timahdite, pendant la sécheresse de l’été, les forêts jouent un rôle très important dans l’alimentation du bétail par les herbes et les feuilles protégée du soleil.
A Aguelmouse, les forêts sont exploitées parallèlement au parcours. Leur utilisation maximale est en printemps.
La supplémentation des ovins pendant l’époque de disette est basée sur le fourragère (foin de vesce-avoine) et l’orge grain. La paille est distribuée seulement en cas de pénuries fourragères. Tandis qu’à l’utilisation des concentrés est encouragée par les subventions étatiques. Les quantités d’orge utilisées pour le déprimage sont distribuées aux agneaux nés en hiver (Les contraintes du système d'élevage ovin/caprin du Moyen Atlas, INRA & gtz; Maï 1993).

Les calendriers alimentaires ci-dessous nous expliquent au mieux la conduite alimentaire des éleveurs au Moyen Atlas (Les contraintes du système d'élevage ovin/caprin du Moyen Atlas, INRA & gtz; Maï 1993):

Le calendrier alimentaire de Timahdite

Critères Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jui Aou Sep Oct Nov Dec

Parcours

Forêts

Chaumes

Jachères

Déprimage

+

 

 

 

+

+

 

 

 

(+)

+

 

 

+

(+)

+++

 

 

++

(+)

+++

 

 

+

 

+++

 

 

 

 

++

+++

 

 

 

+

+++

+

 

 

+

++

+

 

 

++

++

+

 

 

++

++

 

 

+

+

+

 

 

+

Paille

Fourrage

Orge

Concentré

+

+++

+++

+++

+

++

++

++

+

+

 

 

           

 

 

++

++

+

++

++

++

+

+++

+++

+++

Abondance

Stockage

   

+

 

+++

 

+++

 

+++

 

++

 

+

+++

 

+++

 

++

   
Besoin élevé +++ +++ ++ +           ++ +++ +++

Période de soudure

+++ +++ ++ +           ++ +++ +++

+ : peu; ++ : moyen; +++ : beaucoup

Le calendrier alimentaire d’Aguelmouse

Critères Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jui Aou Sep Oct Nov Dec
Parcours + + ++ +++ +++ ++ +       (+) (+)

Forêts:

-Traditions

-Améliorée

 

+

 

 

+

 

 

++

 

 

+++

 

 

+++

 

 

++

 

 

+

 

 

+

 

 

+

++

 

+

++

 

+

++

 

+

++

Chaumes

Jachères

Déprimage

 

 

+

 

+

 

++

 

+

++

 

++

+

 

+++

 

 

++

 

 

+

 

 

 

 

 

 

 

+

 

 

+

Paille

Fourrage

Orge

Concentré

+

+

+

+

 

 

 

 

         

+

+

+

+

+

++

++

+

+

+++

+++

+

+

+++

+++

+

Abondance

Stockage

   

+

 

+++

 

+++

+++

+++

+++

++

+++

+

++

 

 

 

 

   
Besoin élevé +++ ++             + ++ +++ +++

Période de soudure

+++ ++             + ++ +++ +++

+ : peu; ++ : moyen; +++ : beaucoup

Il faut noter que les parcours jouent un rôle capital dans l'alimentation des troupeaux ovins dans la région.

Conduite de la reproduction

Comme les béliers sont en permanences dans le troupeau, la lutte a lieu durant l’oestrus saisonnier (du 15 avril au 15 décembre). Les agnelages s’échelonnent d’octobre à juin. Les éleveurs distinguent trois périodes d’agnelage, les bekri (les naissances d’octobre à décembre), les wasti (les naissances de janvier à mars) et les mazouzi (les naissances d’avril à juin) (Les contraintes du système d'élevage ovin/caprin du Moyen Atlas, INRA & gtz; Maï 1993).

Bâtiments d'élevage

Les bergeries au Moyen Atlas sont construites avec les matériaux les plus disponibles localement, telles que les pierres de dolomie ou calcaire (84% des cas), les briques de terre revêtue de terre qu'on appelle adobe (32% des cas) (PVR, Mai 1998). Les toitures de ces bergeries sont soit en tôle de zinc ondulée (la toiture la plus répandue), soit en Azguine (une charpente en rondin de bois de cédre ou d'eucalyptus) (Les contraintes du système d'élevage ovin/caprin du Moyen Atlas, INRA & gtz; Maï 1993).

Contraintes

La contrainte principale du système agro-sylvo-pastoral du Moyen Atlas est la faible productivité et rentabilité de l’élevage ovin. Elle est causée par :
• La faible production du parcours et de la forêt, due aux opérations de surpâturage et de surcharge en plus des aléas climatiques.
• L’insuffisance de la supplémentation, due à une faible utilisation des sous-produits agro-industriels (mélasse, son de blé, tourteaux et pulpes de betteraves), ainsi qu’une faible production fourragère (superficies limitées, rendements faibles, qualité fourragère faible, ….).
• Mauvaise conduite de la reproduction. En effet, la réforme des vieilles brebis et animaux improductifs est rarement pratiquée, en plus le sexe-ratio n’est pas respecté ce qui affecte la fertilité des ovins. Notant que la sous-alimentation constitue une contrainte majeure de la reproduction.
• L’insatisfaction de la santé animale à cause de l’insuffisance d’abris pour protéger les animaux contre les intempéries, du manque d’hygiène et de soins, ainsi que de la sous-alimentation. En outre, la mortalité des animaux adultes et des agneaux est plus fréquente durant les périodes de sous-alimentation.
• L’insuffisance de la qualité de la sélection. L’emploi des géniteurs sélectionnés est pratiquement limité aux adhérents de l’ANOC
(Les contraintes du système d'élevage ovin/caprin du Moyen Atlas, INRA & gtz; Maï 1993).

[Page d'accueil] - [Plan du site] - [Page précédente]